Question
En application du proverbe "Qui ne dit mot consent", le silence vaut en principe acceptation pour la formation du contrat.
Votre réponse
(A)
(B)